King Arthur 2018

Le chef-d'œuvre de Purcell dans une version décalée

CONCEPT ARTiSTIQUE

Humour et mise en abyme

Ici les acteurs ne sont pas seulement Arthur ou Oswald, mais montrent qu'ils font seulement mine d'être ces personnages, à l'image d'un enfant qui joue. L’acteur est mis en jeu dans une relation autonome avec sa narration; ainsi outre le développement de l’action et sa signification au niveau des personnages, l’œuvre s’enrichit d’une strate d'interprétation supplémentaire.

Cette technique de jeu sert particulièrement une œuvre fragmentée comme le King Arthur de Purcell et Dryden, œuvre constituée d’une suite de tableaux indépendants les uns des autres. Elle est redoutablement efficace lorsqu’on choisit, comme nous le faisons, de ne pas jouer l’intégralité des scènes théâtrales - qui dureraient près de 4 heures – en plus des 2 heures de musique !
Dans notre mise en scène, les chanteurs sillonnent l’œuvre, y puisent ce qu’ils trouvent important, et content l’histoire qu’ils ont su faire leur. En résulte un jeu ludique qui, tout en sauvegardant l’esthétique propre de l’œuvre - une exigence à l’opéra-, en offre une interprétation moderne, et même presque instantanée. L'œuvre est ainsi aisément accessible à un large public.

Tour à tour chanteurs et bateleurs, héros et témoins, les interprètes de notre King Arthur vous guideront dans la féerie d’un spectacle moderne et plein d’humour. Arthur, le Breton, combattra vaillamment aux côtés de Merlin pour arracher la douce Emmeline aux griffes du cruel saxon Oswald, et régner sur une Bretagne unifiée.

 

La truculence de Purcell

Tout en synthétisant l’oeuvre et privilégiant sa dimension musicale, Frédérique Chauvet entend redonner à celle-ci sa particularité : celle d’un semi-opera, ou dramatic opera, forme lyrique propre aux compositeurs britanniques de la fin du XVIIe siècle où l’action est menée par le théâtre et commentée par la musique. L’équipe artistique a sélectionné de beaux fragments de la pièce de théâtre originale de King Arthur dont la modernité est trop souvent oubliée : passages héroïques, oui, mais surtout scènes osées et pleines d’humour, shakespeariennes, absolument surprenantes ! C’est dans ce cadre théâtral original que la musique prend tout son sens.

KA.jpg
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

la presse

“Un King Arthur dynamique avec un clin d’oeil au Brexit”…

Un spectacle enlevé, contemporain et plein d’humour

…L’orchestre dirigé par Frédérique Chauvet, placé sur scène, est élégant et brillant. Les solistes, excellents chanteurs, sont également de bons acteurs…”

- Frans van Hilten, Kunsthart

“Les cinq protagonistes sont à la fois très bons chanteurs et excellents acteurs… Le metteur en scéne Sybrand van der Werf choisit authenticité et fraîcheur théâtrales… Frédérique Chauvet, chef d’orchestre et flûtiste, offre une base musicale détaillée et pleine de chaleur”

 - Mischa Spel, NRC Handelsblad

“C’est tout d’abord le chant qui séduit. Les sopranes Wendy Roobol et Mijke Sekhuis, le ténor Mattijs Hoogendijk, et le baryton Pieter Hendriks ont de belles voix, fraîches et puissantes”

- Franz Staatsman, Place de l'Opera 

 

“C’est avec beaucoup d’ironie que Sybrand van der Werf met en scène la légende. Une ventouse en plastique sert d’arme, le coup fatal du duel est suggéré par un coup de marteau dans une pastèque et le sus titrage rend des jurons par un hashtag… Les cinq chanteurs savent manier cet humour. Wendy Roobol, et surtout Mijke Sekhuis, chantent excellemment… Frédérique Chauvet insuffle à ses musiciens une sonorité raffinée et transparente, mettant les vents particulièrement en valeur… Pour ceux qui trouvent Verdi difficile, BarokOpera Amsterdam rend l’opéra très accessible.”

- Dick van Teylingen, Theaterkrant

 

 

Les artistes

Chanteurs
Marije van Stralen, soprane 

Elvire Beekhuizen, soprane

Oscar Verhaar, contre-ténor

Matthijs Hoogendijk, ténor 

Pieter Hendriks, basse-baryton

Ensemble instrumental

Jean-Marc Haddad, premier violon

Clara Lecarme, violon

Céline Cavagnac, alto 

Frédérique Chauvet, flûte baroque

Diego Nadra, hautbois & flûte à bec Caserio, hautbois & flûte à bec 

Nicolas Isabelle / Mauricio Humada, trompette baroque

Elly van Munster, théorbe

Tal Canetti, basse de violon

Jérôme Brodin, clavecin,

Stephen Eelhart, percussions

 

l'INTEGRALE

 

Commandez le double CD !

Après une série de représentations en concert, notamment dans la Grande Salle du Concergebouw (concerts du dimanche matin), un album avec deux CD de notre Roi Arthur est sorti fin 2013 sous le label français Ligia Digital, distribué par Harmonia Mundi. L'album est également disponible pour 25€ en commandant directement chez nous (cliquez ici) ou à l'une de nos versions.

 

Le CD King Arthur dans la presse.

L'auditeur s'imagine dans un petit théâtre baroque. Le plaisir éclabousse de tous les côtés. ''
De Telegraaf, Thiemo Wind, janvier 2014


`` Ça vaut la peine d'être écouté ... Une belle couronne temporaire sur le travail de BarokOpera Amsterdam ... Les musiciens et chanteurs généralement jeunes de BarokOpera Amsterdam savent vraiment ce qu'ils font sous la direction de Frédérique Chauvet. ''
Klassieke Zaken, janvier 2014